Les résidus de culture favorisent la mouche des semis

May 16, 2019

La mouche des semis est maintenant l’une des plus grandes menaces souterraines à la production de soya. Les changements apportés aux pratiques agronomiques au cours des dernières années ont contribué à la prévalence croissante de ce ravageur dans les champs de l’est du Canada. Citons notamment le travail réduit du sol, les engrais verts (cultures de couverture) et les applications de fumier frais. « Ces pratiques laissent des résidus sur le terrain et créent des conditions qui attirent cet insecte nuisible », déclare Abhi Deora, chef des services techniques Seedcare chez Syngenta.

Attirance par la matière organique en dégradation

Comme l’explique Deora, les mouches des semis passent l’hiver à l’état de pupes et émergent sous forme de mouches au printemps. « Elles peuvent sentir la matière organique en dégradation dans le sol et vont voler vers ces champs pour y pondre leurs œufs », dit-il. Les larves éclosent au bout de 7 à 10 jours et commencent à se nourrir des semences et des jeunes plants.

Les mouches des semis causent des dommages en attaquant les semences et en creusant des tunnels dans les pousses. En conséquence, certaines plantes vont se flétrir et d’autres ne lèveront même jamais, ce qui laissera de grands trous dans le peuplement de soya. La consommation des cotylédons est un autre symptôme des dommages causés par la mouche des semis.

Image : Dégâts causés par les tunnels de la mouche des semis

Image : Consommation des cotylédons par la mouche des semis

Ravageur imprévisible

Ce qui rend les mouches des semis si menaçantes, c’est que vous ne pouvez pas toujours prévoir quand elles apparaîtront. « Vous pouvez dépister plus facilement certains insectes nuisibles, comme les vers fil-de-fer et les vers blancs, parce qu’ils hivernent sous forme de larves, explique Deora. Mais les mouches des semis hivernent dans le sol sous forme de pupes, qui sont de très petite taille – semblables à celle d’un grain de blé. Cela les rend difficiles à détecter. »

Même s’il n’y a pas de résidus dans votre champ de soya, les mouches des semis pourraient être attirées par un champ voisin où il y en a. « Elles peuvent voler sur de longues distances et dévaster des champs entiers lorsque les conditions sont propices, explique Deora. Vous devez être proactif. Les traitements de semences insecticides sont la seule option que nous ayons pour protéger la culture contre ce ravageur particulier. »

Image : Larves de mouches des semis. Translucides, d’un blanc jaunâtre, elles sont petites (< 5 mm), sans pattes et de forme oblongue, avec une partie antérieure pointue. Elles n’ont pas de tête, mais de petits crochets buccaux noirs à l’avant.

Conseils de gestion

  • Dépistez les pupes de mouches du maïs en automne.
  • Dans les champs où la pression de la mouche du maïs a été persistante par le passé, vous devriez envisager des semis tardifs et peu profonds ainsi que des taux de semis plus élevés.
  • Ne semez que lorsque le sol a atteint une température appropriée.
  • Évitez les épandages intensifs de fumier dans les trois à quatre semaines précédant le semis.
  • Détruisez ou enfouissez les engrais verts ou les cultures de couverture au moins trois à quatre semaines avant le semis.

Protégez votre soya des attaques souterraines

Une protection en début de saison contre les insectes nuisibles, telle la mouche des semis, est essentielle pour donner un bon départ à votre soya. Fortenza® est un nouveau traitement non néonicotinoïde pour semences de soya qui est appliqué comme traitement de semences commercial, afin de protéger les semences et plantules de soya contre les attaques souterraines par les insectes. Il est formulé avec du cyantraniliprole (insecticide du Groupe 28) pour supprimer les larves de la mouche des semis, du hanneton européen et du hanneton ainsi que le ver fil-de-fer. Même sous une forte pression d’insectes, Fortenza aide les producteurs à implanter un peuplement de soya robuste, avec à la clé une croissance plus rapide et plus uniforme.

Quels autres parasites peuvent se cacher sous la terre dans votre champ de soya et mettre votre jeune culture en péril? Consultez d’autres articles sur les vers blancs et les vers fil-de-fer pour apprendre à connaître ces ravageurs nuisibles et planifier votre défense.

Toujours lire l’étiquette et s’y conformer. Fortenza® est une marque de commerce d’une société du groupe Syngenta. © 2019 Syngenta.

Article précédent
Les vers blancs prospèrent sur les racines de soya
Les vers blancs prospèrent sur les racines de soya

Abhi Deora, chef des services techniques Seedcare chez Syngenta, compare les trois espèces de vers blancs à...

Article suivant
Les traitements de semences aident à gérer les maladies associées à Fusarium dans le soya
Les traitements de semences aident à gérer les maladies associées à Fusarium dans le soya

Le chef des services techniques Seedcare™ de Syngenta explique les trois principales maladies du soya assoc...

×

Recevoir des mises à jour par courriel

Prénom
Nom de famille
Merci pour votre subscription!
Error - something went wrong!