L’indice de couvert végétal contribuera à maximiser le rendement

June 13, 2018

Quand vous inspecterez vos champs de soya ce printemps et cet été, accordez une attention particulière à la gestion du couvert végétal. Les deux éléments clés à surveiller sont la fermeture des rangs et la croissance végétative.

Si le couvert foliaire est insuffisant et que les rangs ne se referment pas, le rendement de la culture ne sera pas optimal. Dans cette éventualité, l’interception de la lumière du soleil n’est pas maximale : celle-ci atteint l’entrerang, ce qui contribue à l’enherbement et à une possible déperdition d’humidité du sol.

De plus, il faut s’assurer que la croissance végétative du couvert foliaire n’est pas trop importante. Une végétation très dense peut sembler impressionnante, mais si elle est constituée de longues tiges, cela ne maximisera pas la croissance des nœuds, les bourgeons, les fleurs, les gousses, les fèves et le rendement. Une densité de végétation excessive peut également causer des problèmes dans les régions où des maladies comme la moisissure blanche sont préoccupantes.

La population prime l’espacement des rangs

Si l’on veut un rendement de 5 tonnes de soya à l’hectare, il est essentiel de bien gérer le couvert végétal. Une des variables clés qu’il faut comprendre est la population. Trop souvent, j’entends les gens dire : « La population n’est pas si importante que ça. Si vous avez 100 000 plants, c’est bon. » Alors que ce n’est tout simplement pas le cas.

En réalité, l’obtention d’un couvert végétal optimal dépend de votre compréhension de l’environnement de la culture; en outre, vous devez connaître la hauteur, la largeur et les caractéristiques de ramification de votre variété. Puis, il vous faut choisir un espacement de rangs efficace ainsi que le bon taux de semis et la population adéquate pour produire ce couvert végétal.

Chez Syngenta, pour aider les producteurs à prendre les meilleures décisions qui soient en matière de gestion du couvert végétal, nous inclurons un indice de couvert végétal dans notre Guide des semences 2019. À l’avenir, nous évaluerons toutes nos variétés selon les facteurs susmentionnés. Le principe directeur de cet indice est le fait que la population a préséance sur l’espacement des rangs. L’objectif est de recommander la variété qui convient le mieux, celle qui possède les caractéristiques voulues pour le milieu de culture – à potentiel de rendement élevé, moyen ou faible –, puis d’établir la cible de population pour un couvert végétal optimal.

Obtenir le couvert optimal

L’indice tiendra compte des principaux aspects touchant la production, afin d’aider les producteurs à sélectionner la meilleure variété de semences de soya Syngenta pour leur milieu cultural. Par exemple, de nombreuses variétés à ramification étroite produiront un couvert optimal dans les rangs à espacement étroit; les variétés à ramification moyenne pourront convenir aux rangs à écartement tant étroit que large; tandis que d’autres produiront un couvert plus productif dans les rangs à large espacement.

Là encore, la clé est la gestion de la population. Si, par exemple, la population est trop grande chez une variété qui est bien adaptée aux environnements à potentiel de rendement élevé, trop de plants pourraient produire une grande quantité de croissance végétative, ce qui à terme risquerait de nuire au rendement.

Cet été, quand vous recevrez notre guide des semences, cherchez-y l’indice de couvert végétal. C’est un outil de plus pour vous aider à intensifier la gestion de votre soya, ce qui vous permettra d’atteindre vos objectifs de rendement.

Article précédent
Les traitements de semences aident à gérer les maladies associées à Fusarium dans le soya
Les traitements de semences aident à gérer les maladies associées à Fusarium dans le soya

Le chef des services techniques Seedcare™ de Syngenta explique les trois principales maladies du soya assoc...

Article suivant
Pensez fertilité quand vous fixez des objectifs de rendement élevés
Pensez fertilité quand vous fixez des objectifs de rendement élevés

En vérité, les producteurs peuvent gérer la fertilité de manière intensive et atteindre l'objectif de 5 t/h...