Du soya en « clôture de piquets »

October 26, 2017

Oui, ce titre est exact! 

Généralement, le terme « picket fence » (littéralement « clôture de piquets ») est réservé à l’évaluation des peuplements de maïs. Mais il est temps de l’ajouter à votre vocabulaire du soya, surtout si vous voulez produire une culture de 5 tonnes à l’hectare.

Un peuplement de maïs en « clôture de piquets » se caractérise par l’uniformité de la levée, de l’espacement, du diamètre des tiges et de la hauteur de formation des épis. Quand les producteurs constatent une telle uniformité dans leur champ, ils songent immédiatement à un potentiel de rendement élevé.

Or, la même uniformité peut se retrouver dans les champs de soya. Sa création devrait être l’un de vos objectifs de régie. Son apparence sera légèrement différente de celle du maïs, mais elle se traduira elle aussi par un potentiel de rendement élevé.

Dans le soya, si vous créez un peuplement en clôture de piquets, il ne sera visible que deux fois pendant la saison de croissance : au stade V1 et juste avant la récolte.

Au stade V1, l’espacement entre les plants d’un rang doit être uniforme. On obtient ce résultat en améliorant la séparation des semences et en réduisant le nombre de vides dans le rang. Quand nous discutons avec les producteurs, beaucoup nous disent qu’ils ne se soucient pas de l’espacement des plants de soya ni des vides dans le rang, car la culture est capable de remplir les espaces dégarnis. Oui, le soya peut effectivement « compenser » un peuplement réduit, mais vous n’atteindrez alors qu’un rendement se situant dans la moyenne provinciale, et non la culture de 5 tonnes à l’hectare que vous devriez viser.

Pour obtenir ce rendement optimal, nous devons réduire les vides dans le rang. Cela signifie éliminer les vides supérieurs à un pied dans les rangs d’espacement moyen à large et ceux supérieurs à deux pieds dans les rangs densément semés. S’il y a constamment des espaces dégarnis dans vos champs, il est temps que vous examiniez attentivement votre matériel de semis. Il arrive fréquemment que les semoirs aient besoin d’être calibrés; ceux munis de logettes à semences peuvent souvent poser des difficultés; et il se pourrait parfois que vous utilisiez la mauvaise plaque.

En outre, il est essentiel de comprendre l’importance d’une levée uniforme pour l’obtention d’un peuplement en clôture de piquets. Tout comme dans le maïs, les plants de soya qui lèvent tardivement peuvent devenir les « avortons de la portée » et entraîner une perte de rendement.

À la sénescence, vous constaterez qu’un peuplement en clôture de piquets est payant. La chute des feuilles révélera l’uniformité de l’espacement, du diamètre des tiges, de la charge en gousses et de la répartition de celles-ci dans tout le champ. Vous verrez un mur de gousses, qui généreront un rendement supérieur et rentabiliseront votre engagement à accorder des soins intensifs à votre culture de soya.

Article précédent
Combler les vides grâce à un meilleur taux de levée
Combler les vides grâce à un meilleur taux de levée

Dans le soya, un bon établissement est essentiel à une récolte réussie. Une levée uniforme des plantules né...

Article suivant
Vous pouvez produire 5 tonnes de soya à l’hectare
Vous pouvez produire 5 tonnes de soya à l’hectare

En Ontario et au Québec, la moyenne se situe autour de 3,17 t/ha, mais certains producteurs atteignent un r...