Établissement des peuplements : Quel est votre pointage?

November 28, 2017

L’établissement des peuplements est une pratique de gestion exemplaire très importante pour obtenir des rendements élevés en soya et une rentabilité maximale. Fixer des cibles ainsi qu’évaluer et documenter vos peuplements sont des activités essentielles pour augmenter le rendement de votre soya. Voici cinq étapes déterminantes de ce processus d’étalonnage :

  1. Fixer des cibles en vue de populations optimales.

  2. Faire un comptage précis du peuplement final.

  3. Quantifier l’écart entre les graines semées et le peuplement final.

  4. Évaluer l’uniformité des plantules dans le rang.

  5. Évaluer l’uniformité de l’espacement dans le rang.

Une fois ces actions menées à bien, vous pourrez établir votre « pointage en matière d’établissement des peuplements » et l’utiliser pour étalonner vos progrès d’une année à l’autre.

Étape 1 : Fixer des cibles de population

Les populations de soya jouent un rôle important dans la performance et la rentabilité de la culture. Elles peuvent varier d’à peine 100 000 plants à largement plus de 200 000. L’établissement de votre cible idéale de population repose sur deux facteurs : le type de plant et l’indice de productivité du champ.

Le type de plant se décrit comme suit : élancé, mi-buissonnant ou buissonnant. L’architecture d’un plant est une caractéristique variétale importante, car elle détermine sa capacité de recouvrement et peut aider à assurer une fermeture complète sous certaines conditions, par exemple des rangs à espacement plus large ou des peuplements épars.

L’indice de productivité d’un champ est dit élevé, moyen ou faible; il peut être uniforme d’un bout à l’autre d’un champ ou, dans un système de précision, être propre à une zone.

En combinant ces deux facteurs dans une matrice de population de Syngenta, on peut facilement déterminer une population optimale.

Étape 2 : Faire un comptage précis du peuplement final

Il est essentiel de compter avec précision votre peuplement final de soya. La technique standard que nous recommandons est la méthode de comptage sur 1/1 000 d’acre, exécutée dans des rangs individuels du champ, peu importe s’ils sont à espacement étroit (< 15 po) ou large (> 20 po). Pour une démonstration, visionnez cette vidéo. Comme vous le verrez, vous pouvez dire adieu à votre cerceau hula-hoop – la méthode de comptage sur 1/1 000 d’acre est un moyen plus précis et plus rapide de compter votre population finale. En outre, elle permet de faire ressortir des problèmes éventuels avec le matériel de semis, en documentant les écarts de comptage entre des rangs individuels.

Étape 3 : Quantifier l’écart entre les graines semées et le peuplement final

La troisième étape consiste à établir l’« écart » ou le « taux de déperdition » entre les graines semées et le comptage du peuplement final. Sous des conditions idéales, cet écart est généralement de 10 à 15 % dans un système de semis de soya de pointe. Pour beaucoup de producteurs, le taux de déperdition oscille souvent entre 15 et 30 % – il est parfois même plus élevé dans les cas difficiles. Notre équipe Syngenta a l’expérience requise pour aider les producteurs à réduire cet écart et à améliorer les peuplements de soya.

Étape 4 : Évaluer l’uniformité des plantules dans le rang

Le plus souvent, l’uniformité des plantules dans le rang est directement liée à la profondeur des semis. Une profondeur de semis variable entraîne une levée variable ou, plus précisément, une période prolongée de levée. Il peut en résulter le « syndrome des rabougris », qui est extrêmement néfaste pour les plants à levée tardive. La meilleure méthode pour aider à évaluer ce problème est le « test de levée en drapeau ». En créant un environnement idéal pour chaque plant, on peut maximiser son potentiel génétique. L’uniformité des plantules, qui résulte de l’uniformité de la levée, garantira qu’une culture de soya est sur la voie de la performance maximale.

Étape 5 : Évaluer l’uniformité de l’espacement dans le rang

Le dernier facteur d’évaluation du peuplement au champ consiste à déterminer l’uniformité de l’espacement dans le rang. L’objectif précis est d’obtenir des peuplements de soya en « clôture de piquets ». (Cliquer ici pour en apprendre davantage sur le soya en clôtures de piquets.) On y parvient en améliorant la séparation des semences et en limitant le nombre de vides dans le rang. Cherchez à réduire les vides supérieurs à un pied dans les rangs à espacement moyen à large et ceux supérieurs à deux pieds dans les rangs densément semés. Le soya a une certaine capacité de recouvrement, mais comme mentionné plus haut, celle-ci dépend de l’architecture du plant. Pour obtenir d’excellents rendements et une rentabilité maximale, il faut produire une culture dont le couvert est uniforme et a une densité optimale.

Si vous suivez ces cinq étapes clés en matière d’évaluation du peuplement et si vous étalonnez vos résultats au moyen de la carte de pointage de Syngenta [link to scorecard], vous pourrez comparer vos résultats d’une année à l’autre, augmenter vos rendements de soya et vous rapprocher de l’objectif de devenir un Maître du Soya.

 

Article précédent
Combler les vides grâce à un meilleur taux de levée
Combler les vides grâce à un meilleur taux de levée

Dans le soya, un bon établissement est essentiel à une récolte réussie. Une levée uniforme des plantules né...

Article suivant
Du soya en « clôture de piquets »
Du soya en « clôture de piquets »

Généralement, le terme « clôture de piquets » est réservé à l’évaluation des peuplements de maïs. Mais il e...

×

Recevoir des mises à jour par courriel

Prénom
Nom de famille
Merci pour votre subscription!
Error - something went wrong!