Vous pouvez produire 5 tonnes de soya à l’hectare

October 10, 2017

Avez-vous un rendement cible pour votre culture de soya? En Ontario et au Québec, la moyenne provinciale se situe autour de 3,17 tonnes/ha, mais certains producteurs atteignent un rendement avoisinant les 5 tonnes/ha. Avec la bonne mentalité de régie, vous le pouvez aussi.

À quoi ressemble un peuplement de soya de 5 tonnes? Comment faire pour bâtir un tel peuplement et le gérer efficacement afin d’atteindre cet objectif de rendement?

Voilà quelques questions auxquelles mes collègues et moi répondrons dans ce blogue. Dans les mois à venir, nous parlerons en long et en large du besoin de changer votre mentalité quant à la régie de votre soya, de l’établissement d’objectifs de rendement plus élevés et de la gestion intensive de vos champs – tout comme c’est déjà le cas pour votre maïs.

À quoi ressemble un peuplement de soya de 5 tonnes?

Le point de départ : il vous faut relever vos attentes. La première chose que nous voulons faire est de brosser un tableau d’un peuplement de 5 tonnes et de ce que vous devriez voir à mesure que votre culture franchit les divers stades de croissance. Tout commence par un « peuplement de piquets de clôture ». Vous allez me dire qu’il s’agit là d’une expression propre au maïs, mais il faut vraiment l’intégrer au vocabulaire du soya.

Au stade V1 (première feuille trifoliée), nous devons voir une levée et un espacement uniformes. Un vrai tapis, quoi, et sans trous. Nous parlerons plus en détail de ce que nous entendons par un « trou » dans un billet futur de ce blogue.

Du stade R1.5 à R2 (floraison), nous voulons voir des mini- gousses au bas du plant. Nous voulons également pouvoir contempler des plants chargés de fleurs. Encore ici, l’uniformité de la croissance est la clé, tout comme le sont une couleur unie d’un bout à l’autre du champ et des plants sains, sans signes de maladie ou d’attaque par les insectes. Les racines doivent être robustes et les plants chargés de nodules. Rappelez-vous : il s’agit là du stade initial pour l’établissement du potentiel de rendement et, à ce moment-là, 10 nodules par plant ne sont pas suffisants pour une récolte de 5 tonnes à l’hectare.

Le couvert végétal est crucial à R3.5

Au stade R3.5 (développement des gousses), la plante a essentiellement terminé sa croissance végétative. Ici, on s’attend à une bonne couleur et à des plants en bonne santé. Le couvert végétal est également crucial à ce stade. Si vous avez des rangs d’espacement moyen ou large, vous devriez espérer voir une forme en « W » dans le couvert végétal. Cette configuration permet à un maximum de lumière solaire de pénétrer le couvert végétal. Lorsque les plants sont hauts et que le champ est plat ou a l’apparence d’un dessus de table, vous avez constitué un couvert végétal trop dense. À ce stade, vous devez encore pouvoir déterminer dans quel sens le champ a été semé lorsque vous y jetez un œil. Si c’est impossible, vous avez probablement mis trop de semences en terre. Rappelez-vous qu’à ce stade, on veut une croissance des nœuds, pas une croissance végétative.

Le prochain instantané pour nos 5 tonnes se prend au stade R6.5 : c’est la période de sénescence, où le rendement est déjà essentiellement déterminé et où le plant passe du remplissage des graines au séchage. Ici encore, vous souhaitez voir de l’uniformité dans la chute des feuilles, le séchage et la maturité du champ. Il est également important que vous puissiez observer des feuilles saines d’un beau jaune doré à orange, sans maladies fongiques ni tissus endommagés.

De l’uniformité d’un bout à l’autre du champ

Lorsque ces feuilles tomberont, vous devriez voir des gousses bien formées à chacun des nœuds, de haut en bas de la plante. Cherchez également cette inspirante et remarquable grappe de gousses 3 x 3 au sommet de la tige principale – trois gousses sur chaque nœud, chacune contenant trois fèves. Il faut bien sûr que les plantes se tiennent debout, mais ne vous inquiétez pas trop d’un petit penchant de fin de saison – de 10 à 20 degrés. Il s’agit là d’une bonne indication que les plants sont chargés. Lorsque vous regardez les plants de côté, vous voyez simplement un mur de gousses qui sont uniformes en charge et en hauteur partout dans le champ. En regardant le long du rang, vous ne devriez voir que très peu le sol et, selon la largeur des rangs, vous pourrez encore là reconnaître le motif en « W ».

Un peuplement de 5 tonnes à l’hectare est un joli portrait, mais rappelez-vous que ces champs à haut rendement ne se matérialisent pas tout seuls. Vous devez gérer de manière intensive tous les aspects de la production du soya – de la génétique et la sélection de la variété jusqu’au désherbage, en passant par la protection de la semence, l’établissement du peuplement, la fertilité et la santé du sol, la santé des plantes et bien plus.

Nous vous aiderons à vous attaquer avec vigueur à tous ces facteurs de rendement dans les futurs billets de notre blogue. Suivez-nous

Article précédent
Changez votre mentalité au sujet du soya
Changez votre mentalité au sujet du soya

Un producteur typique du Québec récoltera environ 3,2 t/ha de soya. La plupart sont contents d’obtenir cett...

Plus d'articles

×

Recevoir des mises à jour par courriel

Prénom
Nom de famille
Merci pour votre subscription!
Error - something went wrong!