Changez votre mentalité au sujet du soya

October 10, 2017

Demandez à un producteur type du Québec ou de l’Ontario quel a été son rendement en soya, et sa réponse tournera probablement autour de 3,17 tonnes à l’hectare. La plupart des producteurs sont parfaitement satisfaits d’atteindre cette moyenne provinciale, qui est toutefois bien inférieure au potentiel de rendement de la culture.

Selon Eric Richter, agronome chez Syngenta, il faut changer cette mentalité du « juste assez ». « Il est temps que les producteurs accroissent leur production de soya », dit-il.

Lauréat du Prix d’excellence du conseiller agréé en cultures 2016, Richter a acquis de vastes connaissances en production au cours de ses plus de 30 années de carrière. Il entrevoit une formidable possibilité de hausser les normes en matière de soya.

Attendez-vous à plus de votre culture de soya

Une culture hyper-productive n’a pas pour point de départ de meilleures semences ou des équipements améliorés; avant tout, il faut que les producteurs s’attendent à plus. Aujourd’hui, beaucoup doutent que leurs actions puissent sérieusement améliorer leur rendement en soya.

Richter fait remarquer que cette attitude est très différente de celle que bon nombre de ces mêmes producteurs manifestent à l’égard de leur culture de maïs. Prenons l’établissement du peuplement, par exemple : un producteur prendra des mesures si, dans sa culture de maïs, il y a plus de 10 % d’écart entre ce qui a été semé et le peuplement final. Mais dans le soya, les producteurs sont prêts à accepter un peuplement inférieur. Il n’est pas rare d’observer une différence allant de 20 à 30 %, souligne cet expert en productions végétales.

La notion erronée selon laquelle le soya va « tenir le coup tout seul » mène elle aussi à une régie déficiente. En réalité, le soya est une culture complexe, et il faut prendre en considération de nombreux facteurs uniques (uniformité du peuplement, lutte antiparasitaire, gestion des mauvaises herbes, etc.) afin de produire une culture rentable.

Focalisez-vous davantage sur la régie du soya

Richter encourage les producteurs à adopter « une régie intense et, au besoin, intensive ». Autrement dit, portez une attention accrue aux détails dans votre régie du soya et appliquez des intrants de manière stratégique, là où c’est nécessaire.

Il reconnaît que des producteurs ont déjà cette mentalité. « De nombreux producteurs de soya sont déçus du rendement dans leur système de production actuel. La majorité veulent davantage et, franchement, méritent davantage, car le potentiel génétique existant permettrait d’atteindre des rendements à la ferme beaucoup plus élevés. »

Richter et ses collègues de Syngenta se sont engagés à aider les agriculteurs à produire la meilleure récolte de soya possible, peu importe les conditions de croissance.

« Nous serons là à toutes les étapes pour vous aider à relever les défis qui se présentent, vous fournir un soutien agronomique et, si besoin est, vous offrir des solutions sous la forme de produits et services qui vous aideront à réaliser vos objectifs de production de soya. »

 

 

Article précédent
Adoptez une approche systémique pour votre production de soya
Adoptez une approche systémique pour votre production de soya

Eric Richter, agronome chez Syngenta, incite les producteurs à avoir une approche globale de la production ...

Article suivant
Vous pouvez produire 5 tonnes de soya à l’hectare
Vous pouvez produire 5 tonnes de soya à l’hectare

En Ontario et au Québec, la moyenne se situe autour de 3,17 t/ha, mais certains producteurs atteignent un r...

×

Recevoir des mises à jour par courriel

Prénom
Nom de famille
Merci pour votre subscription!
Error - something went wrong!